Un Octobre oublié? La Russie en 1993. Conférence Paris, 18-19/11/2013

Afisha_Kavkaz_03Забытый октябрь? Россия в 1993 году – см программа 

Programme de la Conférence Internationale du 18/19 novembre 2013, CERI, 56 Rue Jacob, Paris.

Programme en PDF : Un Octobre oublie Programme FR

 

Lundi 18 novembre

 

9h00 Accueil des participants et café.

9h30-10h00. Introduction

Christian Lequesne, directeur du CERI

Amandine Regamey, CERCEC / Université Paris I

Carole Sigman, Centre d’études franco-russe de Moscou (CEFR)/ Institut des sciences sociales du politique (ISP)

 

10h-12h30 : La crise d’octobre 1993 : un tournant dans l’histoire politique russe

Modérateur : Michel Dobry, Université Paris I, Carole Sigman, CEFR/ISP

Sergueï Zhuravlev, Institut d’histoire russe de l’Académie des sciences de Russie, Etudier les événements de l’automne 1993 : sources, état et perspective.

Rudolf Pikhoïa, Académie de l’économie et de la fonction publique de Russie, La crise politico-constitutionnelle et la liquidation du pouvoir des Soviets en Russie.

Alexis Berelowitch, Université Paris IV, Pourquoi une révolution de palais et un coup d’Etat ont pris le nom de putsch, 1991-1993

Graeme Gill, University of Sydney, Making sense of October 1993 (text on-line)

12h30-14h00 : Déjeuner

 

 14h00-16h00 : Enjeux constitutionnels et économiques

Modératrices : Caroline Dufy, IEP de Bordeaux, Olessia Kirtchik, Haute école d’économie, Moscou

Yves Zlotowski, économiste en chef, Coface, Réformes institutionnelles vs. stabilisation macroéconomique : la problématique transition russe (texte)

Alexandre Choubine, Institut d’histoire universelle de l’Académie des sciences de Russie, L’Assemblée constitutionnelle en 1993 : impressions d’un participant. (texte)

Anne Gazier, Université Paris Ouest Nanterre, La Cour constitutionnelle de la Fédération de Russie et les événements d’octobre 1993. (texte)

Ivan Grigoriev, Haute école d’économie, Saint-Petersbourg, Les raisons de l’échec du premier projet de justice constitutionnelle dans la Russie post-soviétique. (texte)

 16h00-16h30 Pause-café

 

16h30-18h30 – Ordre dans la capitale, ordre dans les régions

Modérateurs : Gilles Favarel-Garrigues, CERI/CNRS, Jérôme Heurtaux, IRISSO/Université Paris Dauphine

Anne Le Huérou, Université Paris Ouest Nanterre / CRPM-CERCEC, Actions et réactions policières au cours des événements de septembre-octobre 1993 : un moment « fondateur » du maintien de l’ordre post-soviétique ?

Mikhail Roschine, Université d’Etat linguistique de Moscou (MGLU), L’octobre oublié de 1993 et la liquidation de l’auto-administration locale à Moscou. (texte)

Mikhail Rojanski, Centre d’études sociales indépendantes et d’éducation, Irkoutsk, Octobre 1993 : « feu sur les régions ! ». (texte)

Victor Korb, sociologue indépendant, Omsk, Les Soviets sont morts. Vive le « sovok » ! (texte)

 

Mardi 19 novembre

 

9.00 Accueil et café

9h30-12.00 : Les événements vus du terrain par les acteurs

Modérateur : Ioulia Shukan, Université Paris Ouest Nanterre/ISP, Jean-Robert Raviot, Université Paris Ouest Nanterre /CRPM

Yaroslav Leontiev, Université d’Etat de Moscou (MGU)Memorial , L’action de la brigade sanitaire Maksimilian Voloshin. (texte russe)

Alexandre Tcherkassov, Centre des droits de l’homme Mémorial, Moscou, Echanges radio dans la police : le facteur subjectif dans la reconstruction des événements de la « petite guerre civile ».

Serguey Mozgovoy, Institut Likhatchev du patrimoine culturel et naturel de la Russie, capitaine de réserve, Les racines socio-politiques et les conséquences du coup d’Etat de 1993

Bruno Elie, Général, ancien attaché militaire à Moscou (1990-1993), Témoignage sur les affrontements à Ostankino et à la Maison Blanche (texte)

12h00-13h30 : Déjeuner

 

 13h30-15h30: Les médias pendant la crise d’octobre 1993

Modératrices : Marie-Hélène Mandrillon, Iconothèque russe et soviétique, CERCEC, Tourya Guaaybess, Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand

Kristian Feigelson, IRCAV/Université Paris 3, Octobre 1993 à Moscou : la couverture des médias.

Françoise Daucé, Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand, Etre journaliste russe en 1993, des libertés sous contrainte.

Elena Stroukova, Bibliothèque publique historique de Russie, Moscou, La censure dans les périodiques.

15.30-16h00 Pause-café

 

16h-18h : Les récits d’octobre 1993 : enquêter et raconter

Modératrices : Nathalie Moine, CERCEC, Marie-Claire Lavabre, ISP

Olga Trussevitch, Mémorial, Moscou, Le décompte des victimes de l’assaut de la Maison Blanche: un argument du débat politique.

Amandine Regamey, Université Paris I/ CERCEC, Le sniper sur le toit, une rumeur d’octobre. (texte)

Maria Zezina, Académie de l’économie et de la fonction publique de Russie, La crise politique de 1993 dans les manuels scolaires et universitaires d’histoire. (texte)

Dmitri Astachkin, Université d’Etat de Novgorod, La mémoire des événements d’octobre 1993 dans la culture russe. (texte)

18h00-19h00 : Table ronde finale

Modérateur : Myriam Désert, Université Paris IV, Marc Ferro, EHESS (sous réserve)

Lors de la conférence sera présentée une exposition « Moscou 1993 – 14 jours en automne », basée sur les fonds de la Bibliothèque publique historique de Russie et de l’association Mémorial, et un montage vidéo d’émissions de la TV russe réalisé par l’Iconothèque russe et soviétique (projection lors des pauses déjeuner dans la salle de conférence)

Langues de travail : français, anglais, russe. Une interprétation russe ↔français sera assurée

 

Colloque international organisé par le Centre d’études franco-russe de Moscou (CEFR) en collaboration avec le Centre d’étude des mondes russe, caucasien et centre-européen (CERCEC, EHESS), le Centre d’études et de recherches internationales (CERI, Sciences Po),  l’Académie de l’économie et de la fonction publique de Russie (RANHiGS, Moscou), la Fondation Maison des sciences de l’homme (FMSH, Paris), l’Institut d’histoire russe de l’Académie des sciences de Russie (IRI RAN, Moscou), l’Université Paris Ouest Nanterre (Institut des sciences sociales du politique – ISP, Centre de recherches pluridisciplinaires multilingues – CRPM, Bibliothèque de documentation internationale contemporaine – BDIC, Bureau des Ecoles doctorales), le laboratoire d’excellence TEPSIS (Investissements d’avenir) et le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche (programme ACCESS).

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.